fbpx
Aller au contenu

Et si la cause c’était le stress…

Et si la cause c’était le stress! Le « stress », tout nous stress. Combien de fois on entend ce mot chaque jour

Et si la cause c’était le stress! Le « stress », tout nous stress. Combien de fois on entend ce mot chaque jour? Je suis stressée, ça me stresse ! Tu me stresses… Parfois avec raison, mais très souvent pour rien!

Premièrement, c’est important de savoir que le stress est normal. En fait, le stress est une réaction physique du corps à des situations agréables ou non.

Dans certaines situations il peut être même très utile puisqu’il donne l’énergie nécessaire au corps pour étudier et faire ses examens et permettre que la motivation perdure. Le stress, c’est vital, il nous permet de réagir.

Cependant, lorsqu’il s’accumule, et qu’il devient chronique, il peut avoir plusieurs conséquences sur l’organisme en entier.

 

Et si la cause c’était le stress?

Voyons de plus près les effet sur tout l’organisme.

Système immunitaire

Sous le stress le système immunitaire sera affaibli, sa vulnérabilité aux infections sera accrue et sa réponse inflammatoire augmentée. Des chercheurs de l’université d’État de l’Ohio se sont intéressés à l’effet du stress chronique sur le système immunitaire. Leurs résultats, publiés montrent qu’il agit directement sur l’expression des gènes des globules blancs et conduit à des réactions de défense exacerbées. Cette immunité démesurée pourrait augmenter le risque de problèmes cardiovasculaires, d’obésité et de diabète.

Poumons

Lorsque vous êtes anxieux ou stressé, votre respiration devient plus rapide et plus superficielle, ce qui peut perturber l’équilibre entre l’oxygène et le dioxyde de carbone et déclencher encore plus d’anxiété, de peur et de panique. Le stress peut aussi déclencher et aggraver des crises d’asthme.

Pancréas

Le stress peut aussi avoir pour effet d’augmenter la glycémie et donc, la sécrétion d’insuline. Il facile alors de supposer que le contrôle du diabète de type 2 devienne plus difficile.

Intestins

Les intestins aussi ressentent le stress. Sous l’effet du stress les intestins seront moins disposés à bien absorber les nutriments. Le risque des de maladies inflammatoires et de carences en nutriments deviennent plus élevés. Ce qui, à moyen ou long terme, peut provoquer des dysfonctionnements de l’organisme à plusieurs niveaux

Muscles et articulations

Évidemment que le stress peut aussi être à l’origine de douleurs musculaires et articulaires et d’inflammation. « Les muscles sont riches en terminaisons nerveuses, et lorsque le cerveau en situation de stress transmet trop d’informations aux nerfs, ils se trouvent alors saturés », explique le Dr Gilles Mondoloni, médecin ostéopathe et acupuncteur, auteur de Stop au mal de dos, aux éditions Solar

Cerveau

En plus d’altérer la prise de décision, la résolution de problèmes, la concentration et la planification, le stress chronique peut provoquer des sautes d’humeur, la dépression, de l’irritabilité, un manque d’énergie et de concentration, de l’anxiété, attaques de panique et des troubles du sommeil

Cœur

Inévitablement le cœur réagit au stress. Sous l’effet du stress il y aura augmentation de la tension artérielle et du rythme cardiaque et par le fait même, un risque accru d’infarctus et d’AVC.

Estomac

Crampes, reflux, maladies ulcéreuses, syndrome du côlon irritable, fluctuation de poids sont tous des symptômes qui démontrent que le système digestif est probablement en déséquilibre ou en inflammation.

Système reproducteur

On pourra voir aussi une diminution de la production œstrogène et de la testostérone, des problèmes de cycle menstruel, voir même l’absence de règles, la diminution de la libido et de la fertilité.

Peau

Notre peau parle, les réactions cutanées comme l’acné, le psoriasis et l’eczéma peuvent être provoquées par le stress.

Tous ces inconforts qui nous empêchent de profiter de la vie pleinement, et si la cause c’était le stress… Vous voyez maintenant pourquoi il faut apprendre à mieux gérer le stress et surtout à comprendre que le stress est là pour nous sauver la vie en cas de force extrême, mais ce n’est pas un mode de vie. Une meilleure gestion du stress pourra vous éviter plusieurs inconforts!

Voici quelques pistes pour faire une meilleure gestion du stress

  1. Créez un équilibre entre le travail et les loisirs.
  2. Trouvez un équilibre de vie pour ne pas vous sentir coupable lorsque vous vous reposez et à ne pas vous amuser alors que vous devriez travailler.
  3. Prenez le temps de rire.
  4. Apprenez à déléguer
  5. Relaxez, faites du yoga, respirez mieux. Élargissez votre horizon spirituel.
  6. Bougez! Au gym, à la maison, en jardinant, en dansant.
  7. Gérez votre temps et établissez vos priorités pour chaque journée.
  8. Faites de meilleurs choix alimentaires. L’alcool, la caféine et les graisses rendent la gestion du stress plus difficile tandis que d’autres aliments comme les fruits, les légumes et les grains entiers la favorisent.
  9. Prenez du repos et mettez tout en place pour bénéficier d’un sommeil récupérateur.
  10. Discutez ouvertement de vos problèmes avec vos amis, ou un conseiller.
  11. Prenez des vacances de temps à autre. Ralentissez un peu. Amusez-vous!
  12. Soyez moins compétitifs. Choisissez vos combats.
  13. N’oubliez jamais que la perfection n’existe pas. Soyez moins exigeant envers vous et envers les autres.

Bien sûr, il y aura des périodes ou des événements qui nous feront vivre du stress, mais on peut déjà arrêter d’employer le mot stress à toutes les sauces! Gardez en tête que le stress est un mot qui commande au cerveau de se mettre en mode de survie…alors que ce n’est pas tous les jours que notre vie est en jeu, n’est-ce pas? Pour une bonne santé, il est essentiel d’apprendre à mieux gérer le stress.

Partagez